Apprentissage

Covid-19 : les CFA font face dans les Vosges

Le 09/01/2021
par CMA 88
Les dispositifs de l'État en faveur de l'apprentissage ont encouragé les chefs d'entreprise à former des apprentis. Les artisans se sont mobilisés pour tendre la main à des jeunes, dans ce contexte difficile. Beaucoup d'entre eux ont saisi cette chance et les effectifs en CFA sont en hausse. Petit tour d'horizon dans les Vosges.
Partager :

Des effectifs en hausse

+ 5 % avec 493 apprentis (avec plus de filles constate-t-on) pour le BTP CFA des Vosges, + 11 % au Pôle des Métiers avec 966 apprentis, des hausses à l'AFPIA, des effectifs stables avec 376 apprentis.

Roville-aux-Chênes : l'apprentissage a sauvé sa rentrée dans le département des Vosges. Les entreprises se sont très fortement mobilisées pour former, surtout si l'on regarde le nombre d'offres qui n'ont pas été pourvues malgré tous les efforts des CFA pour aider à la mise en relation.

Du côté des adultes en reconversion, la situation diffère selon les métiers.

Sur ce plan, le CFA « de Arches » constate« une légère augmentation des projets de reconversion : les salariés en chômage partiel cherchent à se qualifier dans des secteurs qui continuent à travailler, même pendant la période de crise comme le bâtiment.

Les entreprises sont plus ouvertes pour intégrer des personnes en contrat de professionnalisation afin de profiter de l'effet prime. On ne peut parler de recrudescence mais plutôt de frémissement ».

Pour l'AFPIA, les effectifs adultes sont en baisse, notamment à cause de la prudence des entreprises. À Roville, on enregistre une chute importante : -70%.

Une organisation millimétrée

Au 1er confinement en mars 2020, les CFA ont assuré les cours en distanciel. Malgré cela, beaucoup d'apprentis ont rencontré des difficultés à suivre les cours en ligne, par manque d'équipements ou problèmes de connexion à la maison, découragement, désintérêt pour le côté abstrait de la formation à distance.

La courte période de cours en présentiel en fin d'année scolaire puis la reprise du fonctionnement habituel à la rentrée (parfois aménagé durant le confinement de nombre, avec des cours une semaine sur deux) ont permis de remettre les apprentis en selle. Pour les équipes administratives et pédagogiques, c'est une vigilance de tous les instants, mais ça fonctionne.

À ce titre, certains établissements félicitent leurs jeunes pour leur comportement respectueux des consignes. « Grâce à des protocoles sanitaires bien respectés par les jeunes, peu de contaminations ont permis la poursuite des cours.

Bravo et merci à eux ! », note le directeur du CFA de Roville.« Tous les apprentis en ont besoin et répondent "présent" Et pourtant, ils viennent chaque semaine des 4 coins de notre région Grand est », souligne le responsable pédagogique de l'AFPIA.

C'est surtout les fermetures administratives de certaines activités, fleuristes, coiffeurs, esthétique qui ont affecté les apprentis : les élèves en 2e année ont « essuyé » les deux vagues successives du printemps et de l'automne. Ils restent cependant motivés (encadré Brevet de maîtrise).

Les portes ouvertes 

Les projets de portes ouvertes 2021 sont dans les cartons :

→ Le 20 mars pour le CFA Pôle des Métiers qui espère ouvrir l'ensemble du CFA afin d'accueillir les jeunes et leurs parents en recherche d'une formation en apprentissage.

→ Le 13 mars pour le CFA BTP des Vosges (comme les ateliers sont en pleine phase de restauration, c'est encore trop tôt pour dire comment les portes ouvertes vont se dérouler !)

→ Le 13 mars, journée orientation (toutes les formations à Roville-aux-Chênes de 9h à 17h).

→ Le 13 mai, portes ouvertes à Roville-aux-Chênes de 9h à 17h.

→ Le 13 mars 2021 Portes ouvertes à l'AFPIA, de 9h à 16h, qui maintient pour le moment les visites sur place (avec prise de rendez-vous).

Partager :